Une hypothèque pour un travailleur autonome : c’est possible!

lundi 26 juin 2017

Une hypothèque pour un travailleur autonome : c’est possible!

Une hypothèque pour un travailleur autonome : c’est possible!

Eh bien oui, c’est possible! Le revenu admissible constitue la seule différence au niveau de la qualification pour une hypothèque entre un salarié et un travailleur autonome.

À chaque situation sa solution:

Pour le salarié, son revenu s’établit facilement avec une confirmation d’emploi écrite, spécifiant la date d’embauche, le salaire, le statut (permanent, temporaire, temps plein ou partiel) ainsi que le titre du poste qu’il occupe. Un talon de paie récent vient confirmer le tout: ce qui veut dire que si la personne vient tout juste d’obtenir une augmentation, elle sera prise en compte.

Pour le travailleur autonome, son revenu s’établit en fonction du passé, en calculant la moyenne des deux dernières années de revenus déclarés, confirmés par les avis de cotisation fédérale et provinciale. Il est également possible de majorer cette moyenne de 15%, pour couvrir les dépenses pour le bureau à la maison et la voiture, par exemple.

Et si votre revenu déclaré ne correspondait pas à votre réalité budgétaire?

Certains assureurs hypothécaires comme Genworth ou Canada Guaranty offrent des programmes répondant à cette situation particulière.

Avec Genworth et Canada Guaranty

Le programme Alt-A de Genworth utilise, lui aussi, le «gros bon sens» pour l’analyse de votre dossier. Par exemple, si votre entreprise est en activité depuis 2 ans, la banque et Genworth regarderont votre dossier en entier plutôt que seulement les chiffres présents sur vos déclarations de revenus personnelles afin d’établir votre revenu admissible.

Certaines conditions sont à respecter:

  • 10% de mise de fonds nécessaire
  • Immeuble 1 à 2 logements propriétaire-occupant
  • Une bonne cote de crédit: score Beacon d’au moins 650
  • Être en affaires depuis 2 ans au minimum
  • Aucun arrérage sur vos impôts

Ce programme est également offert par Canada Guaranty.

Une autre option: le prêt d’équité

Certaines institutions peuvent vous accorder votre prêt hypothécaire si vous êtes en affaires depuis plus de 2 ans, si vous avez une cote de crédit irréprochable, si vos factures d’impôt sont à jour et si vous donnez 35% de mise de fonds.

Chaque institution financière établit ses propres règles, en plus de celles instaurées par les assureurs hypothécaires, afin d’analyser votre dossier. Un courtier hypothécaire devient donc un partenaire majeur dans vos démarches lorsque vous êtes travailleur autonome, afin de vous aider à faire les bons choix.

Inscrivez-vous à notre infolettre "Plani-Info" afin de ne rien manquer de notre blogue!

N'hésitez pas à partager cet article à vos amis, collègues et famille qui pourraient en avoir besoin.

Le contenu de la présente publication fait l’objet de droits d’auteur exclusifs en faveur de Planiprêt – Agence hypothécaire, qui s’en réserve tous les droits.